Accueil > Prix du Jeune Auteur > Lauréats du Prix du jeune auteur 2012

Lauréats du Prix du jeune auteur 2012

Les articles sont publiés dans Sociologie du travail 55 (3)

Le prix jeune auteur de la revue Sociologie du travail récompense cette année deux articles parmi la douzaine qui lui ont été adressés. L’absence d’un troisième prix se justifie par le fait qu’il aurait dû être attribué à cinq candidats ex aequo, tellement leurs résultats étaient proches. Cela témoigne de la grande qualité de la production actuelle des jeunes auteurs et de l’existence d’un vivier prometteur pour le renouvellement de la sociologie dans les années à venir.

Nous rendons ici hommage en particulier aux deux lauréats. Le premier prix est décerné à Lucie Lechevalier-Hurard, doctorante à l’Université de Paris 13 et ATER à l’Université de Bretagne occidentale, pour un article qui traite du travail des soignants dans le milieu hospitalier gériatrique auprès de patients atteints de démence. Il s’agit d’un thème délicat à traiter étant donné l’ambivalence de ce travail et ses dimensions de contrainte. L’article montre toute la puissance de la méthode ethnographique pour l’étude de situations limites souvent difficiles à nommer. La rareté des travaux sur cette thématique et son importance croissante en raison du vieillissement de la population confèrent à ce texte un caractère précieux et fondateur.

Le second prix revient à Vincent-Arnaud Chappe, doctorant à l’ISP-ENS Cachan et ATER à l’IEP de Lille, qui a livré un texte sur la genèse et les évolutions de l’action judiciaire en ce qui concerne les discriminations syndicales en France. Il montre comment, dans les années 1990, l’affaire Peugeot entraîna une rupture dans la gestion des contentieux, reflétant ainsi l’aspiration des syndicalistes à une évolution de carrière ‘normale’. S’en suivront une nouvelle stratégie judiciaire appuyée sur des dispositifs de preuve inédits, mais aussi une routinisation de l’action judiciaire non exempte de risques. Cet article représente une réflexion intéressante qui pourra par ailleurs servir de point de repère dans la compréhension de la judiciarisation croissante d’autres formes de discrimination (cf. femmes, immigrés, handicapés).

On rappellera qu’à la suite d’une procédure de sélection effectuée par un jury mixte (trois membres du comité de rédaction, trois membres extérieurs et un coordinateur), et sur la base de l’anonymat dans un scrutin à deux tours, parmi les douze articles en compétition, sept ont passé le cap du premier tour, dont certains pourront soumettre une deuxième version pour publication dans la revue. Cette méthode permet une sélection équitable ; elle est garante de critères de jugements ouverts et pluralistes. Nous vous invitons dès à présent à venir participer à cette aventure collective en envoyant vos textes à la rédaction pour l’édition 2013 du prix (date limite d’envoi des articles : 30 septembre 2013).

Les membres du jury 2012 : ceux extérieurs au comité de rédaction, P. François (CSO), G. Jeannot (LATTS), J. Pelisse (Printemps), ceux du comité, E. Chiapello, J. Goetschy, C. Mary ; le coordinateur était P. Desmarez.